home



Depuis 1974, Jihef est musicien,
devenu multi instrumentiste :
bassiste (basse fretless),  
  guitariste (guitare fretless),
et batteur/percussionniste,
avec un premier concert en janvier 1976.


Compositeur (1980), arrangeur (1989)
et réalisateur de production
(1991), il a
réalisé plus de 666 créations et 6 albums
où il joue aussi claviers, synthés lead, xylophones.
Le travail cyclé dans le temps permet d'apprendre.
..
 
Ingé-son depuis 1990, il pilote sound design,
prises de son, mixage, mastering et production,
aujourd'hui au studio manitou et pour elyxir.

  


2012

En 2017, Jihef joue  dans / avec / pour
 
subversion
trio
 
         blue ben trio
 (benoit mardon)
 
power trio experience (reprises)
 
atelier Metheny
 
Jam duo, trio et +

 
 
et pour Elyxir, depuis 2010,
création musique de films (BO):
compositions et arrangements
pour théâtre et spectacle vivant
.


> les dates et concerts



 Discographie:                              lien  Discographie détaillée

PREMICES
 prémices
Vertuchou © 1983-1990
 HISTOIRES COURTES
 histoires courtes
Vertuchou © 1986-2000
 
VOYAGES
 voyages
Vertuchou © 1990-1999
 
SPIRIT
 spirit
Vertuchou © 1989-1999
 
METAMORPHE
 metamorphe
Jihef © 2001-2006
 
VOLCANO
 volcano
Jihef © 2007-2018
 
Future (2017-2021)
 

pour plus de détails:

                    
discographie complète

 
                    Vertuchou  (créations période 1988-1999)
 
                    historique  (période 1974-2016)
 
                    photos
concerts
 
                    dates concerts
 
 
> mes dossiers exposés dans ce site:

                    mes Basses en 2017
-2018

                    
Jihef bass custom
 (basses et guitares)
 
                    
micros de basse de type Jazz-bass
 
                    Gammes, modes et harmonie
 
                    cours de basse pour élèves motivés
 

 





















Conscience perso et réflexion philosophique :     


Jihef n'a pas de téléphone portable, ni de montre,
ni de guide gps. Il est ponctuel aux rendez-vous.
Il sait que personne n'est parfait mais aussi
que sans recherche de sa propre perfection,
la vie semble creuse sur cette belle planète.
 
Ces gadgets dangereux, comme les compteurs linky,
nous pourrissent la vie et notre santé, tout comme la
bouffe qu'on nous vend, empoisonnée d'une quinzaine
de pesticides tous autorisés par nos incapables zélus.

Ne soyons pas esclave de la bêtise, du travail, du
fric, d'une religion, d'une nation ou de notre ignorance,
ou encore de l'alcool, pour devenir un zombie inapte à
penser et à sentir au mieux pour lui et ses proches.

Soyons simplement nous-même... même s'il faut  
chercher longtemps pour nous décrasser de nos
fausses croyances et de la naïveté dans laquelle
toute société souhaite nous maintenir pour perpétuer
la traditionnelle manipulation des hommes et des lois.

Soyons juste soi, en respectant l'autre !



  
le cinquième album
 

Jihef - Metamorph (2007)
 
Après 4 premiers albums "climats, ambiances & fusions",
METAMORPHE est un album plus électrique, plus acoustique,
   moins de machine, et nettement imprégné de la créativité
des seventies... Entre rock fusion prog et jazz progressif,
dont le titre "métamorphe" explore les frontières, sans
jamais effleurer les clichés aseptisés et sans redondance.
Les auditeurs cultivés reconnaîtront les pôles et influes
(bill bruford, hatfield & the north, frank zappa, gong,
king crimson, holdsworth, weather report, tribal tech...),
tout en percevant la touche personnelle et l'originalité
des compositions instrumentales créatives.

Ici le son est signé, chaud, fin et défini, en prod indé:
les prises de son, mix et mastering sont pilotés par Jihef.

  Metamorphe est la synthèse de 30 ans de recherches           
  musicales menées avec passion et persévérance.                
 
" Sans recherche personnelle passionnée, aucune vraie
créativité n'est possible pour sortir des clichés ou redondances
personnelles: cette recherche est souvent absente dans les
musiques actuelles.   C'est pour cela qu'on ne trouve plus
que de la musique fonctionnelle ou festive qui meuble les
activités quotidiennes.  Et je trouve ça triste et ennuyeux.
 
Souvent presque tous les titres d'un répertoire ont la même
tonalité (Do Majeur / La mineur), les mêmes plans bateaux
et très peu de modulations : un art mineur et picaresque,
c'est ce que voulait dire Gainsbourg au sujet de la chanson.
 
J'aime la musique instrumentale où l'intensité de la musique
(sans message) doit habiter l'espace autant qu'une voix.
 
La fusion m'intéresse beaucoup plus que les styles purs    
et la diversité est une vraie source de richesses pour moi.
 
La musique doit rester créative et signée, sine qua non,
avec une oreille toujours renouvelée, sans complaisance:
c'est mon point de vue depuis mon adolescence...
sinon basta la daube des produits surfaits et
artistiquement douteux et périmables.
"

 
metamorphe - extraits en écoute (versions courtes 2001-2006)
 
 

 
 
Le sixième album  Volcano  est en phase de
construction interminable... parution en 2018 ?
 
Album instrumental de fusions et climats latinos,
le vocoder remplace les cris et chuchotements...
 un pied de nez à ce monde malade qui crève et
qu ne sait plus rêver sans gadget débile.



extraits de l'abum Volcano en écoute (2007-2017)

 

 
Jihef - Future
 (titre non définitif)
 
Un 7e album serait en préparation tellement affluent les
nouvelles compositions ce qui ne facilite pas la sortie du
6e album ...
en attendant voici un extrait en écoute   
 
"mirrors for tribes" (acid jazz prog fusion) 2017 version courte
 

 
avis de musicien:

" En LIVE, en groupe ou jam, j'apprécie les batteurs tip-top,
 
précis, en place et bien groove, avec un tempo fiable, même
 sur les mesures à 5, 6, 7, 9 ou 11 temps, binaire ou ternaire.
 
Bon, ils sont rares, comme Stéph Sicsic, Martin Vincent, P. Caratini...
Le batteur est le pilier du tempo + groove d'un groupe
 et il doit assurer ça !
 
Tout bon musicien est un pilier du tempo + groove + énergie.
Donc pas les bourrins de type mono style, à donf et sans nuance.
Il sait passer d'un jeu puissant à un jeu aérien, fluide, sans bouger.
C'est aussi pour cela que je joue de la batterie (1976), tous styles:
 depuis que je maîtrise ça à la batterie, mon assise s'est bougrement
 aiguisée, et un jeu de basse encore plus précis, idem à la guitare.
 
Dommage que beaucoup de batteurs jouent trop fort pour garder le
 rythme ou faire sonner la batterie. J'aime les nuances de timbres,
 
les jeux fins et groove, la subtilité dynamique avec grâce, légèreté
 et fluidité. C'est ce que j'appelle la justesse de l'énergie.
 
J'apprécie beaucoup les musiciens qui ont ce sens là aiguisé,
 
comme les guitaristes Benoît Mardon, Irakli K  et d'autres
 
qui ont aussi une virtuosité de soliste et de belles phrases, fruit
 de beaucoup d'heures de travail et de recherches personnelles.
 
J'apprécie la formation en TRIO où chacun doit assurer sa place
 pour créer une unité complice et fusionnelle, musicale et spirituelle.
 Ce sont des moments intenses et irremplaçables.
N'oubliez pas qu'un trio de piliers, ça tue, et ce n'est pas si courant ".

                                                                      Jihef     (22.10.2017)

 
 
Jihef © 2002-2006-2017 All rights reserved
 ACCUEIL


festival ARTROCK - mai 2013


Jihef propose un showroom basse avec la passion qui l'anime,
technique ou ludique, sur les choix de varier son jeu,
 visite de nombreux styles de fusion et les sujets clés:
groove, énergie, caractère, harmonie, improvisation,
créativité, présence, son et dynamique.
         contact

 



home
 
Jihef © 2000-2017 - 10.03.2007 - dépot légal MAJ: 12.11.2017

.