Les micros magnétiques de type Jazz Bass sont connus pour leur forme et leur son,
    principalement pour le micro chevalet,
ainsi que pour la combinaison des 2 micros.

   Les micros Fender d'origine sont ordinaires et les remplacer n'est pas un luxe.
   Oui mais par lequel ?  

   Le seul moyen de connaître les micros est de les essayer d'une façon ou d'une autre
     et de les comparer dans des conditions similaires, si possible.


   Ce dossier devrait vous aider à y voir plus clair.
jbc

 

     Les divers types de micros Jazz Bass
(bridge) :

 

     La "Jazz Bass" - référence:
 
          Créée en 1960 par Léo Fender, la Jazz Bass est la soeur de la Precision Bass (1951).
          La Jazz Bass produit un son chaud et rond, aux sonorités médium marquées,
           elle est plus funk et moins lourde que la Precision (plus rock, plus roots),
           ce qui en fait l'instrument de prédilection pour les bassistes jouant aux doigts.
          A l'origine, la Jazz Bass était pourvue de 2 micros simples bobinages (single coil).
          Certaines versions sont équipées de 2 micros humbuckers (double bobinages).
 
          Aujourd'hui, beaucoup de basses utilisent un micro au format Jazz Bass, ce qui
            permet de le changer facilement, sans transformer le corps de l'instrument.
 

 
 

     Micro manche (neck) et micro chevalet (bridge) :
 
          Ils sont différents dans leur fonction et surtout par la position où ils sont placés sous
            les cordes (pression latérale sur les cordes et rapport harmoniques).
          Le micro manche est utilisé pour sa rondeur : il est plus moelleux pour poser les notes
            et l'assise du groove propre au son grave, c'est le micro pour basse basique.
            Je l'utilise rarement seul, mais juste légèrement dosé (entre 5 et 8) avec l'autre (9-10),
            lorsque je veux un son plus chaud et plus rond dans le grave.
          Le micros chevalet est plus mordant, il a plus de punch, un médium plus présent
            et plus d'harmoniques : on l'utilise pour les phrasés expressifs et les mélodies,
            parfait pour les solos. C'est, pour moi, le micro principal.
            Je l'utilise souvent seul (10) en boostant le grave (EQ +6dB) entre 80 et 105 Hz.
 
          Le micro manche peut être plus court (92mm) que le micro chevalet (95mm),
            d'où une différence de référence, parfois avec un renversement magnétique.
            Mais les 2 peuvent aussi être strictement identiques (DP123, 9JL1).
 
          Pour le slap, il est conseillé d'utiliser les 2 micros au même volume.
 


DiMarzio DP123, le plus proche du son Jazz-Bass des années 70-80 genre Jaco Pastorius
version humbucker, avec ses 8 plots réglables par clé à laine pour un équilbre parfait.
J'ai acheté une paire de DP123 en 1980, et depuis 33 ans, ils n'ont pas chômés.

 
 
     Micro simple bobinage (single coil) ou micro humbucker (double bobinage) :


          Ils sont différents dans leur conception et leur son/grain est différent.
          Généralement, les simple bobinage sont plus chauds (grave), plus fins (aigu), moins
            puissants et plus bruyants (ronflements parasites).
          Les humbuckers ont plus de punch, de mordant, de tenue (sustain), sont plus silencieux

            grâce au système humbucking: 2 bobinages inversés magnétiquement et électriquement.
          Peut-on et comment conciler ces deux type de grains ?

 



Etonnant ce simple bobinage splité en 2 (aimant céramique): une belle définition sonore,
un grain précis et chaud aux médiums nuancés et aux aigus raffinés, l'un de mes pickups
favoris mais c'est l'un des plus cher. Idéal en position chevalet, idem en position manche.

 
                         
 
 

     Ce n'est pas tout ...

          Le caractère d'un micro dépend de sa couleur (fréquences), de sa définition (détails),
            de sa dynamique et de son grain : ces facteurs pour différentes palettes sonores.
          Le bobinage fournit la puissance et l'alliage magnétique (aimant) définit son grain.
          Le toucher d'un vrai bassiste utilise toutes les nuances de la dynamique.
          L'équilibre sonore entre les cordes (distance variable 15-20mm ou bien 4 ou 5 cordes)
            peut ouvrir des possibilités de customisation ou d'adaptation.

 
          On trouve beaucoup de micros à aimants céramiques (plus puissant, plus froid),
            quelques micros à aimants Alnico V ou II (vintage, plus chaud), aimants faits de
            minéraux rares  pour un champ magnétique plus élevé dans une seule direction,

            et plus rarement des micros à aimants ferrites.
 
          La technologie des micros de basse offre aujourd'hui une large gamme de pickups
            et ouvre les possibilités de combinaisons,
par exemple:
           - simple bobinage céramique, de faible puissance, fin, précis et chaud (ex: Barto 9J L1)
           - simple bobinage céramique chaud et puissant, aimant barrette céramique (ex: Crel JB42)
           - simple bobinage Alnico très puissant (ex: SJB2 pour métal-punk)
           - simple bobinage Alnico V à larges plots, chaud et puissant (ex: Seymour SJB3)
           - humbucker classique et vintage, 4 aimants céramique (ex: DiMarzio DP123)
           - humbucker vintage moderne, chaud et puissant en Alnico V + céramique (ex: DiMarzio DP148)
 


Etonnant le SJB3, simple bobinage avec aimant AlNiCo 5: un superbe grain chaleureux,
un son rond et puissant et une belle définition dans le grave:  un pickup hyper chaud !
 
 

     Câblage des micros :

          Les simple bobinage n'ont que 2 conducteurs (masse et +).
          Les humbuckers offrent 2 ou 4 fils : avec 4 fils, il est possible de le câbler de
            différentes façons (série humbucking, dual parallèle, split des bobinages)
            et le plus caractéristique reste le câblage humbucking (en série).
          Il est très intéressant de combiner des micros différents et complémentaires,
            ce qui ne simplifie pas le câblage: un professionnel ou spécialiste fera ça bien.
             -> détails du câblage humbucker/dual-single
 
 

DP148 - Le grain chaud du humbucker à 2 aimants supersposés (AlNiCo 5 et céramique)
un son vintage et moderne avec un spectre très large, un son chaud à la Markus Miller.
Le DP148 est splité en 4 bobines ... et 4 fils permettent tous les types de cablages.
       
 
                         Jihef bass custom 2009
 
 

     Les constructeurs :

 
          Fender propose des micros de remplacement dont le tarif  (93 euros l'unité)
            inclut le prix de la légende: je n'en conseille aucun pour leur rapport qualité/prix,
            cherchons ailleurs...
 
          Parmi les fabriquants spécialisés en micros de type Jazz-Bass, citons
          Seymour Duncan, Bartolini, DiMarzio (les raviolis les plus ricains).
          Les excellents micros Delano (germany) sont plus récents et chers (JC4 AL, JC4HE, JMVC 4 FE).
          EMG est spécialisé dans les micros actifs (EMGLJ, EMGJ, EMG45J, SEJ) ... 9 ou 18 volts.
          Schaller (germany) (JB6 249), Mec (M60101L) sont moins répandus.
          Les micros Crel (frenchy) (JB41, JB42) méritent d'être plus connus.
          Les micros Wilkinson (british) sont plus accessibles pour leur prix.
 
          Comme il n'est pas possible de les collectionner tous, j'ai construit ma sélection
           en fonction de mes choix musicaux et des opportunités.
 
 
 Delano
Delano à gros plots, aimants en ferrite et bobines humbuckers splittés à 180 € les 2.
 
 

     Le bon choix :

 
 
          Parmi les micros de qualité présentés ici, il n'a y pas de micro meilleur que l'autre.
           Ils ont chacun leur caractère et sont complémentaires
: à soi de faire le bon choix,
           c'est selon les besoins (grain, chaleur, punch, couleur, style, toucher, styles de jeu).

          On peut avoir des préférences selon le style et le son recherché pour chaque situation ou formation,
           d'où l'intérêt d'avoir plusieurs basses bien réglées qui sonnentavec des micros différents.
 
          La qualité de l'Ampli n'est pas négligeable: un ampli basse large bande est conseillé, avec un vrai tweeter
             (éviter les piezzo), et surtout un beau grave rond, chaud et des médiums bien définis.
          La qualité du Pré-ampli + Equalizer (ampli ou pédale) et leurs réglages, c'est très important aussi !

          Le toucher, la dynamique du jeu et une technique maîtrisée font, en grande partie, le SON de la basse.

   
         Dernière chose important: des cordes neuves (4 à 6 mois maxi) sont indispensables pour un son bien défini.


 
 bass live setup 2009   
set de scène 2009
 
 

 
 
JBC






alors, lequel choisir ?


                         Jihef bass custom 2009
 COMPARATIF de MICROS PASSIFS de type JAZZ BASS - micro chevalet   (basses 4 cordes)
 
micro Jazz Bass
bridge ->
type
humbucker
humbucker
single coil
single coil (split)
single coil
aimant (magnetic)
céramique
alnico V + céramique
alnico V
céramique
barrette céramique
conducteurs
4
4
2
2
2
couleur (Bass/M/Tr)
6 - 5 - 4
7 - 5 - 6
8 - 3 - 6
6 - 5 - 6
8 - 6 - 4
chaleur, rondeur
**
***
*****
***
****
définition, détails
**
****
***
****
***
équilibre 4/5 cordes
****
*
***
***
****
puissance
moyenne, 150 mV
forte, 250 mV
forte
moyenne
forte, 210 mV
puissance comparée
-3 dB
- 0,3 dB
- 0,7 dB
- 6,1 dB
- 0.7 dB
silence et parasites
****
****
**
***
*****
prix neuf au + bas
60 €
52 €
63 €
90
63 €
      mon avis :

son vintage avec
punch et sustain,
assez bon équilibre
le son Jazz Bass
américain 70-80

sustain, puissance,
méd.-aigu détaillé, grave précis, dyn.,
harmoniques riches,
switch serie/parallel
chaud, puissant,
médium feutré,
grave bien défini,
pour groove, slap
et vintage roots.
détaillé et précis,
bon équilibre,
punch dynamique,
fin, peu puissant,
pour nuances & lead
son chaud bien rond,
mediums bien définis,
aigus feutré et chaud,
dynamique, puissant,
pour doigts et slap.
micro manche
   référence neck ->
le même
DP123
Ultra Jazz
DP147
BassLines
SJB3 n
9J S1
ou 9J L1     
le même
JB42


Les tests comparatifs ont été réalisées sur une fretless passive avec le micro aigu seul vers un
  préampli + équaliseur paramétrique boostant les fréquences graves: +9 dB vers 85 Hz.

Si vous utilisez le
micro aigu seul, gonflez les graves sur l'ampli pour obtenir un peu de rondeur et chaleur,
  son Jazz-bass utilisé en rock prog, fusion, jazz-rock et funk 70'... superbe avec une légère compression.

      micro Crel
       Crel JB42 - beaucoup de graves, médium précis, aigus feutrés: un grain chaud et velouté.
       Une cage de Faraday dans le pickup réduit les bruits. De beaux médiums bien définis.
       A ma connaissance, c'est le plus silencieux des micros Simples Bobinages.
       L'un de mes micros favoris... couplé avec un autre JB42, le son est terrible.
       Ne convient pas sur les basses aux bois trop exotiques (bubinga) > utiliser alors le JB41.

 
 

mes conclusions :
 
- Le micro le plus fidèle au son Jazz Bass original, version humbuckers, avec plus de punch : le DiMarzio DP123
       c'est le plus froid des pickups évoqués sur cette page, avec un médium défini sans trop de grave.
       Je l'utilise depuis 1980, il convient sur toutes basses pour un son Jazz-Bass 70-80, le son Pasto et tous types de jeu.
       Ensuite, je trouve le Wilkinson WBJB proche du son des Jazz-Bass des 70", assez froid vintage.
 
- Les micros les plus chauds, les plus ronds: d'abord Seymour SJB3 et Crel JB42, puis DiMarzio DP148, puis Barto 9J L1.
 
- Les micros les plus détaillés en définition : le DP148 et le Barto 9J L1 ont plus de relief et de finesse avec des nuances
       dynamiques riches. Le Crel JB42 se distingue par ses bas et haut médiums détaillés et sa chaleur feutrée.
 
- Les micros les plus silencieux sont les humbuckers DP123 et DP148 qui ont aussi un peu plus de sustain.
       Le Crel JB42 est hyper silencieux grace à sa protection Faraday contre les bruits de doigt et parasites.
       Le Barto 9J L1 est plutôt silencieux grace à sa conception splittée du simple bobinage (masse à la terre conseillée).
       Le plus bruyant et parasitable est le Seymour SJB3 (masse de l'ampli à la terre indipensable).
 
- Le micro le plus polyvalent qui convient le mieux aux bassistes basiques et roots: le Seymour SJB3.
 
- Le micro le plus riche en harmoniques : d'abord le DP148, suivi du Barto 9J L1.
       Redécouvrez les harmoniques sur tout le manche de la basse avec le DP148 et des cordes neuves.
 
- Les micros pour le slap moderne : surtout le SJB3, le DP148 et le Crel JB42.
 
- Les micros pour fretless : tous conviennent, surtout le Crel JB42, le DP148 et le Barto 9J L1
       Le SJB3 apportera plus de moelleux, de rondeur et le DP123 plus de mediums et de punch.
       Le Crel JB42 apporte un velouté, avec ses médiums dynamiques et ses aigus feutrés... chaleur assurée.
 
- Les micros les mieux équilibrés pour un espace de 15 mm entre les cordes (ou 5 cordes sur un micro 4 cordes):
       le Barto 9J L1 et le Crel JB42 supportent bien ce déplacement latéral, sans perte de son.
       le DP123 s'adapte grace à ses 8 plots variables et abaissés.

       Avec le DP148, les cordes doivent être centrées au-dessus des double-plots.
 
 
- Pour moi, le Barto 9J L1, le Crel JB42 et le DiMarzio DP148 sont des micros super précis et musicaux
       ils s'adressent plutôt aux bassistes dynamiques et nuancés pour le jeu aux doigts (thèmes et solo).
       Leur définition est superbe et met en valeur toute la richesse dynamique d'un toucher nuancé,
       particulièrement sur basse fretless. Super le Barto 9J L1 aux médiums dynamiques et ouvert dans l'aigu.
 
- Le Crel JB42 est précis et dynamique dans le bas et haut médium, avec un grain velouté et chaleureux.
       Il est déconseillé cependant sur les basses aux bois exotiques durs: son confus avec trop de grave.
 
- J'ai monté en 2011 sur ma fretless noire JBC, le 9J L1 (le plus faible, côté bridge) et
       le SJB3 (le plus puissant, côté manche): superbe combinaison pour une palette sonore
       très riche en nuances et une large polyvalence et qui nécessite de subtils mélanges
       des 2 volumes passifs pour doser douceur, chaleur et punch : vraiment très intéressant.
       Ce sont 2 simples bobinages mais avec un type d'aimants différents (grain).
       J'utilisais cette combinaison en studio et en live (fusion, jazz, jungle, reggae, afro-beat). 
 
- J'ai monté en avril 2012 sur la même fretless, le 9J L1 (simple bobinage, côté manche) et
       le DP148 
(humbucker puissant, côté bridge): puissante combinaison pour une palette
       sonore plus ouverte,
de subtils mélanges avec 2 volumes passifs pour doser la rondeur
       du simple bob (côté manche) avec le punch du humbucker. Ce dernier peut passer en
       dual-single en parallèles, grace à un switch, pour plus d'aigus fins et définis (avec tweeter).
       Superbe le Barto 9JL1 chaleureux avec ses belles nuances dynamiques, à l'aise partout.
       Le niveau des 2 pickups s'harmonise bien. Polyvalence et couleurs.
       J'ai enregistré tout l'album "Catharsis" de Subversion (2013) avec cette combinaison de pickups.
 
- En mai 2013, j'ai monté sur la même fretless, le 9J L1 (simple bobinage, côté manche) et
       le Crel JB42 
(simple bobinage puissant, côté bridge): combinaison veloutée pour un son chaud et rond.
       Le JB42 n'est pas criard ou aigrelet, il manque d'ailleurs un peu d'aigu.  Avec un jeu-toucher expressif,
       on remarque vite sa dynamique et sa définition avec des médiums bien détaillés, en position bridge.

       Combinaison à retenir pour le jeu au doigts principalement, tous styles et fusions.
       Le Barto 9J L1 (neck) permet de doser la rondeur du grave pour un son encore plus chaud.
 
- Puis en 2014, j'y monte les 2 micros Crel JB42, ces micros sont terriblement chaleureux, aussi bien sur frettée.
 
- En mars 2015, voir la page consacrée à mes 3 Basses favorites > ici.
 
- Pour conclure cette conclusion (il le faut bien), je ne regrette pas l'acquisition de ces micros qui passent
       alternativement d'une basse à l'autre.
       Je vous conseille de les découvrir en les essayant, si possible par vous même, avec des
       cordes neuves pour un rendu fidèle de la définition et du grain de chaque pickup.

       En espérant que ce dossier puisse vous éclairer sur le sujet et dans vos choix.

                             
                              Wilkinson WBJB - ce micro simple bobinage améliorera le son d'une Jazz-Bass asiatique,
                              entre 38 à 45 €, son vintage assez froid. Il n'a pas la chaleur de ceux évoqués plus haut.

 
JBC
les dossiers du
signature




Jihef Bass Custom © 2009 - p
hotos Jo Nice
suivant
 
                                                 
Jihef n'est sponsorisé par aucun des constructeurs cités.

 HOME                                                Jihef © 26.10.2009 - Dépôt Légal MAJ : 06.06.2016


 ACCUEIL
 ACCUEIL


JBC
remplacer les micros de basse
de type jazz-bass
(passifs)
 





suivant