"parfois je viens sur cette page observer le monde
  pour me sentir un peu moins seul.
  souvent je vois que ce monde est fou, malade, à l'agonie, privé d'amour
  surtout celui des affaires, des banques, du travail, de cette addiction sociale
  et que la société a bien éduqué l'homme à rester esclave, en produit rentable,
  pour l'utiliser comme chair à canon, et qui nous manipule avec d'illusoires idéaux.
  cette patrie, cette république, ce cinéma de démocratie fliqué de coups et de lois,
  ce foutoir pyramidal pour décideurs cupides, sans vergogne et génocideurs masqués.
  Qui n'est pas fou ? qui veut vivre sainement ? qui veut la nature pour seul guide ?
  Ô Néandertaliens, Ô Cro-magnons, Ô Celtes, que vous avez été intelligents et heureux !
  nous, crétins des villes et banlieues, grands consommateurs de merdes inutiles, grasses et sucrées,
  nous qui survivons sous médicaments, prisonniers qui ne connaissons plus l'essentiel."
  
                                                          prose  poétique de  Jo Nice



























       

 

 
11.03.2021  Jo Nice  ©   MAJ 12.03.2021