le vibrato basique vissé d'une Stratocaster                                
 
 

Le VIBRATO standard d'une Stratocaster est assez archaïque, sans aucun doute. 
Son utilisation sans mécanique bloquantes est dramatique, une vrai galère: la strat se désaccorde.
C'est un système vissé dans la caisse par 6 vis.  Son action agit principalement vers le bas (pitch down). 
Son utilisation implique un désaccord important; aussi, les guitaristes le condamnent pour
ne plus l'utiliser et garder la guitare bien accordée car trop d'instabilité et d'imprécision.
A noter que ce système de vibrato mono-bloc combine chevalet, cordier et vibrato.

Depuis les année 80, les guitaristes ont vu de nouveaux systèmes de vibrato flottants sophistiqués, comme Floyd Rose,
ainsi que d'autres systèmes flottants et semi-flottants: l'équilibre des forces exercées se faisant à cheval sur 2 axes
parallèles: d'un côté les cordes avec leur tension d'environ 80 kg,   de l'autre les ressorts faisant contre-poids.  
Le bloc vibrato est placé comme la lame d'un couteau, à cheval sur la tranche, sur les 2 axes parallèles (encoches).
Cela nécessite des attaches solides et très fiables pour les cordes (voir mécaniques auto-bloquantes)


le vibrato standard d'une stratocastor classique

vibrato standard
Sur cette photo, la tige est en fin de course, sans forcer: dommage qu'elle le soit à cet endroit
mais dans l'autre sens (le bon), la tige flotte dans le filetage, donc c'est inutilisable, trop nul !
mais c'est qui, hein ? qui a pensé ce gadget imprécis et merdouillant ?  va te cacher Léo !

J'ai voulu remplacer ce système obsolète par un vibrato flottant, plus souple, plus contrôlable et gardant l'accord.
Je voulais transformer le moins possible la guitare avec un vibrato mais différent du type Floyd Rose (que j'avais déjà).

J'ai trouvé une vibrato accessible chez Schaller, spécialiste germaniaque en accastillage: le mal baptisé vintage tremolo 3801
est un vibrato flottant à couteaux sur 2 axes - comme un couteau en équilibre entre la tension des cordes et celle des
3 ressorts du vibrato - avec des 6 pontets à rouleau et sa tige à molette réglable, le tout, d'une finition irréprochable.

Il restait à l'installer sans faire de dégâts, avec 3 opérations délicates :                           
     - percer 2 trous pour les 2 axes parallèles servant de pivot mais où exactement ?
                            - élargir le trou pour le mouvement du contre-poids, sous le vibrato                                          
            - tailler la plaque de protection blanche, le nouveau vibrato étant plus large.               

 
 
 
                                                              le Vibrato flottant à rouleaux Schaller 3801
 
 

La tige à ergots, facilement interchangeable, est maintenue
par une molette à vis qui permet de doser avec précision le
maintien de la tige (ou sa retombée). Il n'y a plus ce jeu
mécanique qui créait bruit et imprécision: un sacré progrès.

Les réglages du chevalet
Les 2 axes réglables par clé allen pour la hauteur physique du chevalet.
Les 12 mini vis allen pour le réglage de la hauteur de chaque corde
et les 6 vis noires avec ressort pour le réglage des harmoniques       
(justesse individuelle par corde) sont précis et facilement accessibles
.



cliquer sur les photos pour les voir en taille réelle
Les 2 petits carrés noirs sont des cales pour micro hexaphonique (Guitar-Synthé)

Bloc métallique massif, en acier trempé, pour un sustain maximum. 
Détails: les 6 pontets à rouleaux et les 2 axes du système flottant.
logo
Fabrication de précision et finition soignée. Pas de vibration parasite.
Réglage horizontal du vibrato: équilibre flottant pour une action maximum.
La tige du vibrato avec sa molette vissable pour un réglage précis de
la tenue de la tige (rotation ou blocage doux): d'une grande souplesse.

Un sensation douce et agréable est ressentie lorsqu'on pose la main sur le
chevalet pour muter les cordes ou des arpèges. Aucune aspérité ou angle vif.
comme c'était le cas avec le vibrato standard (les 12 vis allen par exemple).
 

Référence du vibrato utilisé: Schaller Vintage Tremolo 3801, 3802, 13801 (prix variables entre 60 et 120 euros)
livrés avec tige, 2 axes, 2 chevilles, 3 ressorts, support + vis.  Fiche technique > côtes et dimensions
Le choix du nom Tremolo est très mal choisi et colporte de mauvaises croyances: c'est un VIBRATO, pas un trémolo !

Ce système suppose de modifier légèrement le corps de guitare puisque il faut rajouter les 2 chevilles dans   
lesquelles viennent se visser les axes... perçages à confier à un connaisseur en lutherie, pas de bricolage !
Une fois les axes vissés dans les chevilles, on présente les 2 couteaux du vibrato dans les encoches des axes.
Penser à faire élargir le trou pour un mouvement interne plus large du contre-poids. Sans oublier la découpe
de la plaque de protection pour accueillir le nouveau chevalet-vibrato, un peu plus large à cause des 2 axes.

Attention aux réglages fins à pour étalonner l'équilibre parfait des tentions entre cordes et ressorts (point zéro).  
Un point à ne pas négliger: un sillet en graphite ne viendra plus freiner les cordes pour le retour à l'équilibre
(individuel par corde), parfait équilibre assurant le retour à la justesse initiale, après action forte sur le vibrato.
Pour compléter le sujet, voir le dossier sur mécaniques auto-bloquantes, sillet et justesse du vibrato.


rappel contre l'hérésie :  (asso contre l'ignorance)                                                                                       
   On ne sait pourquoi les gens s'obstinent à baptiser à tord "TREMOLO" un VIBRATO de guitare ou de voix !
Un VIBRATO fait varier la hauteur du son (tune) qu'Hendrix et Steve Vai ont savamment trituré.     
Un TREMOLO fait varier le volume du son, comme l'effet intégré sur les amplis des années début 60.

.


atelier JBC © 2007 2021 - photos Jo Nice
suivant
 

www.jihef.fr  © 2007 - 11.2008 - MAJ Dépôt Légal: 12.03.2021           
 ACCUEIL
 ACCUEIL







JBC


strat à vibrato flottant
logo





suivant