JBC
1
logo
 
la guitare-synthétiseur
ou guitare midi
 configuration audio de base pour les CONCERTS - Jihef 2006
 mon ampli hifi 2 corps 12.2006
 
amplification "large bande"
Jihef © 2006 - 2016
 

 
 Introduction:

 La Guitare-Synthé (ou Guitare MIDI) est un instrument peu connu et peu utilisé.
 Pourtant, ça existe en France depuis 1977.

 
 Je trouvais déjà le concept intéressant malgré les sons peu convainquants,
   le module ne pouvant donner que des sons analogiques assez pauvres.
 John McLaughling l'utilisait sur son album "Inner world" de 1976.
 Et Todd Rundgren utilisait un autre système en 1975 sur "Initiation".


 Vers la fin des années 80, avec le système MIDI, est apparue toute une
   flopée de Guitares-MIDI et de Guitares-Synthé (plus cher), plus ou moins réussies.
 Mais le principe n'était pas encore au point (retards, décrochages). 
 Seuls les gros systèmes tenaient la route mais très onéreux
(Syntaxe, GSR).
   Pat Metheny, Allan Holdsworth, Uzeb, Adrian Belew les ont largement utilisés.


Aujourd'hui, le principe de la Guitare-MIDI s'est démocratisé et un peu plus fiable.
Mais seuls les gros systèmes sont vraiment performants (et là ce n'est plus en Midi).

En
2016, j'ai trouvé plus intéressant de placer ce système Midi sur une guitare   fretless (guitare sans barrette) pour sortir du "tempérament égal" et me   rapprocher du  jeu des instruments ethniques et anciens (oud, sitar, koto).
Le son cuivré en léger overdrive évoque aussi le trombone, le cor ou la trompette.
En fait, j'ai défretté la guitare ci-contre, en laissant les lignes de frette apparentes.
Une planimétrie de la touche est indispensable pour obtenir une surface parfaitement
  plane. Aussi un abaissement du vibrato est souvent nécessaire.
Le type de cordes (rond, 1/2 flat, flat) et le choix des tirants (12 16 20 26 36 46)
  sont importants et oblige à un réglage complet de la guitare.
Un second réglage hauteur/justesse par corde est conseillé, quelques jours après.


 

 
 La Guitare-Synthé:

 La Guitare-Synthé, c'est une guitare avec un
capteur (sur la guitare) et un
   module
(au pied) qui convertissent le signal et le module génére un son.
 On en joue presque comme une guitare. On peut utiliser soit le son de
   la guitare électrique, soit le son synthé ou choisir de mixer les 2.
 On peut aussi adapter ce système sur les guitares électro-acoustiques,
   et sur les basses, mais le capteur est différent pour chaque instrument.


 
Côté sons, on dispose d'une large panoplie de sons dans les modules
   actuels, avec des réglages, des effets et des mémoires.
 Des sons de synthés, bien sur, de claviers, des vents et cuivres, de
   cordes, de nappes, mais aussi d'instruments ethniques, de percussions
    (ex. sitar, tampura, koto, tablas, steel-drums, gamelan, angklungs, balafon)
   de batterie et des boucles, pour ne citer que quelques exemples.
   Dommage que les sons des modules soient des samples, c'est assez pauvre !
 Le module que j'utilise permet 600 sons, et plus 100 mémoires perso.


 Côté
utilisation, la Guitare-Synthé demande beaucoup d'attention, un
   jeu hyper propre et vraiment précis, sans quoi il sort n'importe quoi.
 De plus, les sons disponibles réagissent comme un synthé/sampler.
 Il est donc nécessaire de jongler avec les différentes techniques de
   jeu guitaristique, pour arriver à contrôler le son qui va sortir, en fonction du
   type d'instrument (percus, cordes frottées, clavier, sitar, oud...).
 Cela suppose une adaptation précise pour chaque type de sons, de
   la même manière qu'un synthé. Une connaissance de la programmation
   des synthés est indispensable pour en tirer le meilleur parti
   
(enveloppes, filtre, résonance, attack, decay, sustain, release, expression, voices, effets).

 Dès qu'on veut utiliser l'interface
MIDI pour jouer avec d'autres sons
  
 
 ex: branché sur un module externe en rack (WS-SR, Proteus, Triton Rack)
   le problème se corse et l'utilisation devient périlleuse.
  Les informations émises par le capteur sont réduites en 7 bits
   et ne passent plus que par 3 fils (au lieu 13 fils en 24 bits) - Hic !
   Les bends et vibratos font délirer les expandeurs et les ordinateurs.
   En mode midi multi-channel, c'est un peu mieux (1 canal Midi par corde),
   mais le jeux doit être vraiment contrôlé pour éviter les dérapages.

 
Il est donc important de choisir un module indépendant avec des sons
   de bonne qualité, si vous voulez pas être déçu, voire dégoûté.

 

 
Le montage du capteur:

Le capteur est composé de 2 parties:
  - Le micro hexaphonique, à placer sous les cordes.
  - La télécommande (petit boîtier noir), à placer sur la Table de la guitare.


Le
micro hexaphonique (6 micros individuels) se place entre le micro
   aigu et le chevalet de la guitare.
Il faut donc la place pour le loger sans qu'il touche l'acastillage.
L'espace entre les cordes et le micro doit être de 1 mm (1.5 mm maxi).
Les cordes doivent être récentes et non oxydées.
Le micro hexaphonique sera vissé ou collé sur la caisse de la guitare.

Il faudra aussi fixer la "
télécommande":
  - soit par la vis de l'attache inférieure de la sangle
  - soit en la collant sur la caisse (adhésif double face).
Elle sert à changer les sons et le volume du module, et à sélectionner:
  - guitare seule   - guitare-midi seule   ou   - combinaison des deux. 

 

 
Le câblage:


On connecte le câble 13 broches entre la télécommande et le module.
On connecte la sortie de la guitare sur la télécommande
(ou une boucle d'effets
   pour ceux qui veulent utiliser leur multi-effets).

On connecte la sortie du module sur un ampli large bande ou une sono stéréo.
On peut aussi le brancher sur un ampli guitare mais le son sera moins propre.
Eventuellement sur un ampli clavier. Eviter sur un ampli basse ordinaire.
                                                                           -> voir ma configuration

 

 
L'intérêt de la Guitare-Synthé:


Mis à part l'usage pratique permettant d'entrer des notes sur un ordinateur
   pour composer (guitare de commande MIDI), l'intérêt majeur de la G.
S. est
   d'être utilisable comme un
instrument à part entière en groupe, et non pas
   pour remplacer un clavier ou imiter un joueur de banjo.
Même si la G.S. semble un vrai casse-tête sur scène, c'est là qu'elle pourra
  obtenir ses "lettres de noblesse": le musicien l'utilisant devra faire preuve
  d'inventivité sur le plan du jeu et de créativité sur le plan sonore, pour en
  sortir le meilleur qu'il puisse, dans un sens personnalisable.
La pauvreté sonore des samples oblige à combiner Son électrique et Son midi :
  on devra donc mixer les 2 types de sons, en direct (par pédales de volume)
...
  C'est ici que tout se passe et qu'on voit le maçon au pied du mur.

 

 
Comment j'utilise la guitare-midi:

Parmi les innombrables possibilités, mais aussi les contraintes ...
   j'utilise donc une douzaine de mémoires sur le module, et j'ai programmé
   l'ensemble des 100 "users" regroupés par familles, les 12 de base au début.
Avec 12 mémoires, je couvre les principales utilisations: suites harmoniques,
   thème mélodique, contre-chant harmonique, solos/lead, climats.
 

J'ai installé le système de guitare-synthé sur ma guitare électrique équipée
  de 3 micros (dont 1 humbucker) et d'un vibrato de type Floyd Rose.
  Certains sons de G.S. réagissent bien aux effets de vibrato et de bend.

Le son électrique passe par un multi-effets au sol (à mémoires) pour avoir 
  compression, distorsion, simulateurs d'amplis, réverb (ici dans le bon ordre)
  et des sons clairs spatiaux et cristallins.
 
C'est toute une science que de combiner SON électrique et SON G.S., pour que
  les 2 timbres soient complémentaires ET pour passer (en concert) à une autre
  combinaison de SONs. L'alternance et le bon dosage des timbres sont de mise.

Je connecte le tout sur mon ampli large bande (20Hz-20kHz) avec tweeter,
  HP de 12" pour le médium et HP de 18" pour le grave et l'infra-basse
  afin d'obtenir un son haute-fidélité équilibré, bien défini, ample et précis.
 

Au studio manitou ou au "labo du griffoul", j'utilise parfois un système plus
  complexe, ouvert sur la création sonore, qui me permet de mixer jusqu'à
  28 sons maxi (électr., synth., midi) sur 14 voies mono + 6 entrées stéréo maxi,
  ... c'est juste une ouverture
du "possible".     2 photos ci-contre ->



 
                les dossiers du

                  signature




                      Jihef Bass Custom 12.2006 © 12.09.
2007 - dépôt légal MAJ: 06.06.2016

 le micro hexaphonique sous les cordes
 gros plan
 vue de profil
 le capteur: télécommande et micro hexaphonique  
le capteur
suivant
 ACCUEIL
 ACCUEIL
 ma guitare-synthé


 Le RACK  
modules Midi externes (expanders Midi)
 Le RACK  
mixage des sons

 












 


 gros plan sur le capteur
 Le CONVERTISSEUR et MODULE de sons
 

le module
suivant