technique audio studio: DIRECT-MONITORING et LATENCE - Effets en TEMPS REEL - Cubase - www.jihef.fr
www.jihef.fr
DAW menu
DAW  menu

TECHNIQUE AUDIO STUDIO

 concernant le DIRECT MONITORING, les EFFETS TEMPS REEL, les VSTi, la LATENCE, les drivers de la carte son.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
DIRECT-MONITORING et LATENCE - Effets en Temps réel (Cubase)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Question: A quoi sert d'activer le monitoring dans Cubase ?
               Quand il est activé, je joue sur ma guitare et j'entends le son en double:
               - en direct
               - et aussi avec un écho.
               Est-ce une forme de latence ?
               En tant que guitariste, je ne peux pas enregistrer en imaginant un son saturé
                 sans entendre la saturation, par ex., on ne joue pas de la même façon.
               Je pense que c'est pour cela que je ne l'utilisais pas...
               Par contre pour la voix, ça peut-être intéressant.          Michel Jaxon

LA BONNE REPONSE:

            Le DIRECT-MONITORING permet les effets et traitements virtuels appliqués aux Entrées Audio de
               la carte son, en Temps Réel.

            On utilise en INSERT de voie des préampli, ampli, simulateur et effets virtuels pour entendre le son qu'on veut obtenir:
                - avant d'enregistrer     - pendant le recording   et     - après l'enregistrement
                  [par ex.: une guitare connectée sur la carte son + insert (Amplitube) dans SX + effets virtuels]
                le son traité sort en temps réel à la sortie de la carte son, donc sur les monitors (écoutes studio).
            Il faut absolument couper le "son direct" de la guitare pour n'entendre que le "son traité" !
                > voir réglage pilote carte son > mixer > line in to output > level à 0 (ou désactiver).
            Parfois, c'est le Dry d'un INSERT qui laisse passer le son non-traité, régler > Dry 0% et Wet 100%
                > les inserts de traitements sont les EQ, Limiter, Compr, Boost, Distor, auto-wha ... avant Preamp/Ampli.
            Le son traité est légèrement en retard, selon la LATENCE de la carte audio et du réglage du pilote utilisé (ASIO 2).
             Une faible latence pour le Direct-Monitoring en Temps réel est de 1 à 6 ms, au-delà de 10 ms, ce n'est pas génial.
            Si j'enregistre, dans Cubase, une phrase de guitare saturée stéréo, à la lecture  il faut désactiver
              le bouton jaune "monitoring" de la piste pour entendre les mêmes effets sur la phrase enregistrée (en lecture).
            Ce qui est réellement enregistré sur la piste audio, c'est le son qui est parvenu à l'entrée de la carte
              son, donc le "son direct" sans traitement. Les effets sont à nouveau simulés lors de la lecture !
              Le gros avantage, c'est de pouvoir affiner les traitements et effets pour le mix, en intégrant
              un booster/limiter avant l'ampli virtuel, changer le chorus pour un pitch-shift stereo  et changer
              les paramètres des Delay, ou encore remplacer le Marshall par le grain d'un Mesa Rectifier.
            C'est intéressant pour toutes les guitares électriques et électro-acoustiques, mais aussi pour la
              basse, le violon électrique, les claviers et synthés lead, l'harmonica (moins pour la voix).

Il y a 2 types de monitoring avec une carte audio en liaison avec le logiciel (cubase):


Le "Direct Sound", c'est la possibilité, pour la plupart des cartes-son récente, d'acheminer en temps réel le
  son entrant sur Audio IN directement à la sortie, sans passer par un logiciel, il est donc Hardware.
  Il est possible de couper ce "retour du son direct" en désactivant le monitor de l'entrée utilisée (par soft).
  Sur les cartes audio pro "8x audio in", un potar dose DirectIN/Computer pour les sorties monitor/casque.
  Presque toutes les cartes son (même basiques) ont cette fonction de "son direct", par défaut désactivé.
  Ce type de monitoring hardware doit donc avoir une latence nulle, par défaut.
  Les fabriquants abusent avec l'ignorance des gens, ils annoncent "Latence nulle" sans préciser Hardware.
 

 
Le "Direct Monitoring" software permet au son de traverser un logiciel, profiter des plugins/effets en temps réel
  avec un temps de latence (retard) plus ou moins important entre le son entrant et le son sortant.
  Ce temps de latence est modifiable en réglant le pilote (si le pilote de la carte le permet)
   > taille des Buffers audio (128, 256 samples)
   > nombre de buffers (2 pour le montage stereo et + en multi-pistes), 2 par défaut.
   > la fréquence d'échantillon (44.1, 48, 88.2, 96 kHz),
   > la résolution ou nombre de bit (16, 24)
  Mais viser la latence la plus courte (buffers à 128, 24bit, 96kHz) peut tirer sur le cpu ou créer des décrochages
  audio. Un compromis devra donc être trouvé... remonter d'un cran les Buffers à 256, ça devrait passer, testez !
  Avec les cartes audio pro, réglez entre 1 à 6 ms, vous n'aurez pas de problème avec les drivers ASIO 2.
 
  Le bouton de "monitoring" de la piste de Cubase produit un vrai "Direct Monitoring" avec traitement du son
  par le logiciel et ses plugins d'effets (simulateur d'ampli, multi-effets, Vstplugins, plugins DirectX).
  Pour certaines cartes, il faudra d'abord activer/désactiver cette fonction sur l'interface gérant la carte audio.




Vérifiez que les 2 types de monitoring ne soient pas activés simultanément, ce qui donnerait un doublage
  ou un écho, ce qui altérerait la perception du son. Si vous avez un écho, c'est que le temps de latence est
  trop long: il faut absolument un temps de latence de 12 ms maximum, sinon changez de driver ou de carte !
Sur une carte son multimedia, espérons pouvoir désactiver le son direct, faussement appelé "direct monitoring"
  pour profiter pleinement et sans problème du vrai Direct Monitoring avec les traitements/plugins en temps réel
  comme GuitarRig, Waves GTR, AmpliTube et des VSTI (synthés virtuels) dans Cubase (ou autre hôte VST).
 
Rappelons que le temps de LATENCE est surtout génant l'orsqu'on enregistre (et avant d'enregistrer).
En LECTURE, il n'y a plus de latence dans Cubase, au pire il faudra décaller la piste plus tôt.
 
Un plugin Multi-Limiter et Multi-Comp rajoute une latence énorme (100-400ms), placé en insert de piste master.
Il faut le désactiver pendant l'enregistrement, le ré-ouvrir au moment du mixage et mastering.
En attendant, on peut le remplacer par un simple Limiter ou Maximizer.
 
Cubase n'enregistre pas les traitementes ou effets en temps réel, par ex, la guitare électrique n'est pas saturée
   dans l'enregistrement, c'est la saturation qui traite le signal clair enregistré sur la piste.
   cela permet entr'autre de pouvoir affiner les simulateurs, traitemenets et effets à tout moment.
 
Sur la Table de Mixage externe, vous risquez de superposer le son de la tranche avec le retour monitoring
   de la carte. Cela est très gênant: son doublé (faible latence)   ou écho (latence).    Il faut donc:
- sur une console pro, assigner le signal uniquement aux sous-groupes d'enregistrement,
- sur une mixette, si elle le permet, couper la tranche et utiliser un Auxiliaire Pré-Fader pour l'enregistrement,
- soit rentrer les instruments à enregistrer directement dans LINE IN de la carte,
    le but étant de n'entendre que le son traité à la sortie de la carte.


Autre question:  Le temps de latence audio est-il différent de la latence midi (VSTi) ?
         S'il faut régler les buffers, est-ce les mêmes buffers pour les VSTi ? Il n'y a qu'un
         seul endroit pour règler les buffers
(Périphériques/Config. des Périfs/Audio).
         Merci mille fois pour tes lumières.      Rachel  Ferrère

La latence des VSTi est toujours un problème de latence Audio (et non MIDI).
Un autre facteur très important pour les VSTi et effets, c'est le processeur (fréquence, caches, …)
  car ce dernier doit calculer en plus de gérer un flux de données (Pentium 4 - 1 GHz min).
L'audio pure sollicite plutôt le disque dur par sa rapidité d'accès (avec quantité de RAM Cache > 64 mo).
Les buffers influencent la latence, aussi bien pour les pistes audio que les pistes VSTi.
  Souvent une latence trop basse peut ne pas créer de problèmes pour les pistes audio et créer des soucis
  dès que l'on utilise des VSTi (décrochage, problème de synchro, pistes audio), surtout pour les systèmes
  mal optimisés, comme les PC à tout faire (internet/MSOffice/jeux/PCvirtuels) dont la Base de Registre est
  hyper chargée et polluée de décrochages temporaires et de bugs potentiels.

C'est surtout la QUALITE des DRIVERS qui influent sur la latence, la puissance libre du CPU et la taille des
  mémoires caches audio (buffers).
Certains drivers ASIO améliorent considérablement les performances
  de la carte son ainsi que son temps de latence (pilotes EMU, KX).

Si vous galérez avec votre pilote mis-à-jour, essayez le driver asio4all, gratuit ici, qui pourra
  améliorer le temps de latence, même s'il ne peut rivaliser avec un driver pro dédié et finalisé.

liens:
Carte son, Latence, buffers, pilote ASIO, slot PCI, "craquements audio"
Latence des plugins audio dans Cubase SX

Les SECRETS de la BIBLIOTHEQUE de CUBASE SX

              JIHEF 01.2002 - révision du 25.09.2004 - 12.06.2014 - www.jihef.fr
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
                de connivence avec l'ACI  « Association Contre l' Ignorance »
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -